Cultivons la biodiversité


Le ballet féérique des abeilles qui butinent dans un jardin est un spectacle fascinant. Mais elles ne sont pas là que pour amuser la galerie, elles sont indispensables à la pollinisation, donc à l’éclosion de la vie. Sans elles, le monde ne tournerait pas rond longtemps.

Mieux vaut alors les accueillir et satisfaire leur gourmandise plutôt que les faire disparaître à coup de pesticides et herbicides. Il suffit pour cela de leur offrir les plantes qu’elles préfèrent afin de recréer dans nos jardins un éco système vertueux. « L’abeille vient d’abord pour travailler, attirée par le nectar des plantes, elle ne vient pas pour nous piquer, assure Rémy, responsable du secteur végétaux, à la Jardinerie Tarnaise de Castres. Les mellifères comme la lavande, la bourrache, le Perovskaia, le thym, le romarin, le géranium, le bleuet sont des plantes décoratives et très utiles, faciles à faire pousser, elles embellissent les massifs et favorisent la biodiversité. » Rémy et son équipe vous accueillent sur un espace dédié aux plantes mellifères pour vous en livrer tous les secrets et toutes les qualités.

De nombreuses autres espèces sont utiles au jardin, comme les aromatiques, qui favorisent souvent le bien-être de plantes compagnes, à l’image de la ciboulette qui empêche le développement de la rouille sur les rosiers. Le basilic et l’aneth ont un effet répulsif pour lesdoryphores,le ricin éloigne les taupes, l’œillet d’inde chasse les pucerons, le géranium citronnelle repousse les moustiques.

Très importants aussi pour la biodiversité, les « auxiliaires », insectes prédateurs de nuisibles, comme la coccinelle ou la syrphe qui mangent les pucerons, le perce-oreille, omnivore qui détruit les acariens ou le cloporte qui recycle la matière organique.

Magie de la nature, les plantes savent à la fois être solidaires et se défendre.