Les piscines


La piscine en vogue sort du bois

La piscine bois L’univers de la piscine est le domaine de Sébastien, à l’écoute des tendances. Pas de doutes, l’heure est à la piscine bois. « En hors-sol, enterrée ou semi-enterrée. On peut l’expliquer par l’attrait du matériau, le charme du bois. Mais également par d’autres atouts. Elle est considérée comme produit démontable, donc non assujettie à un permis de construire ». Le prix est un autre argument à considérer.

Pour moins de 1 200 euros, on peut acquérir une piscine bois de 410 cm de diamètre et 120 cm de hauteur, la Jardinerie Tarnaise offrant gratuitement la bâche à bulles et son enrouleur. L’entretien coûte moins cher, puisque le volume d’eau est inférieur à celui des piscines traditionnelles. « Il suffit de nourrir les pores du bois de lasures ou d’huile de lin. Mais dans les modèles proposés par la Jardinerie Tarnaise, les bois sont traités en classe 4, c’est-à-dire faits pour évoluer en milieu humide ». Quant au traitement de l’eau, l’électrolyseur au sel évite le recours au chlore et ses conséquences éventuelles (yeux rouges, allergies, odeurs). Autre produit phare de la Jardinerie Tarnaise, le spa gonflable, d’intérieur ou extérieur. « Il plaît de plus en plus. Il est solide et d’un usage très simple. Le moteur s’occupe de tout: du gonflage, du chauffage, des jets, des bulles, et du traitement de l’eau. On a des modèles à moins de 500€ de très bonne qualité. Une heure et demi après, on est dans son spa ». Les piscines gonflables gardent leur popularité auprès des jeunes enfants: elles sont solides et durables, avec leur structure métallique, et très accessibles (à partir de 99€). Le clin d’oeil 2018, on le trouve à tout petit prix dans les matelas et bouées: la mode est à croquer. Part de pizza, tranche kiwi, donuts au chocolat, sucettes ou cornet de frites: avec la Jardinerie se baigner devient un régal.